Apple, Aston Martin, Nike, voici dans l’ordre, le podium du baromètre anglais Coolbrands® classant

les marques les plus « cool » du Royaume. Let’s have a look !

 

Depuis 12 ans, le programme de recherche Coolbrands identifie les marques les plus cool sur le

marché UK. Un conseil d’experts du « coolness » composé de personnalités influentes dans les

univers de la musique, du design, de la mode… ainsi qu’un panel de 3000 consommateurs

britanniques sont interrogés sur l’image de plus de 1200 marques. Voici les dix premières :

1-Apple

2-Aston Martin

3-Nike

4-Chanel

5-Glastonbury Festival

6-Google

7-Youtube

8-Dom Pérignon

9-Rolex

10-Netflix

On peut le voir, les secteurs d’activité dans lesquels opèrent toutes ses marques sont très différents :

Technologie, Luxe, Mode, Web, Entertainment… Quels sont donc être leurs points communs ? Quels

peuvent être les critères de « coolitude » aux yeux des consommateurs ?

 

Adjectif très positif, optimiste, le mot « cool » est utilisé pour qualifier une certaine façon d’être par

rapport à la vie. Omniprésent dans nos bouches, dans les discours, les magazines, le cinéma, la

musique, « cool » définit une certaine idée du bonheur véhiculée par une génération. Car la

« coolitude » est en perpétuelle évolution entre le comportement d’une élite, une avant-garde

culturelle, indiquant une direction, et une consommation de masse, suivant le mouvement. La

recherche du « coolness » vient en effet valider un besoin de reconnaissance et d’accomplissement

par une consommation visant à assurer une image sociale positive.

Cette notion floue mais puissante est aujourd’hui très ancrée dans la perception que nous pouvons

avoir de nos semblables et par extension de tout ce qui nous entoure, mais surtout dans les choix

que nous sommes amenés à faire.

 

Le « cool » est donc aussi un formidable vecteur de consommation. Les marques l’ont bien compris

et sont même paniquées à l’idée de ne pas l’être. Elles tentent de capter les attributs de cette avant-

garde prescriptrice, pour les exprimer à travers leur propre style, leur authenticité, leurs innovations

et leur originalité. Ce sont sur ces critères que le baromètre CoolBrands® évalue le niveau de

« coolitude » des marques.

Apple représente la performance à tous le niveaux avec des produits intelligents au design séduisant,

qui en font des objets « hip » devenus des must-have à travers le monde. Beau, populaire, tendance,

smart, toujours malin dans ses prises de parole, la marque réunit tous les aspects pour atteindre le

plus haut degré de « coolitude ».

Aston Martin c’est l’incarnation du héro « cool », James Bond. La marque a justement su se

renouveler sans cesse et traverser les époques avec la même confiance et le même sex-appeal que

l’agent spécial lorsqu’il arrivait au volant de sa DB5.

Chanel, aussi incarnée par un « héro », Karl Largerfeld. Chanel tient sa « coolitude » du talent de son

directeur de création et de son poids sur la scène artistique mondiale. Volubile, érudit et drôle, Kaiser

Karl fait lui-même partie de cette élite trend-maker.

Google, dans un tout autre style, en a fait une véritable profession de foi : « Do cool things that

matter ». Nous sommes sur une définition plus populaire du mot « cool », celle d’une marque

friendly qui privilégie le bien-être ensemble, le fun mais qui reste toujours très performante. Plus

besoin de venir au bureau en suivant le dress code à papa, le jean basket est permis et ce n’est pas ce

qui va empêcher la firme de  prendre sa mission très au sérieux. Elle parvient même à renverser la

situation en sous-entendant que ce sont les autres qui ne sont pas « cools ».

 

Si autrefois, le sérieux d’une marque, la qualité et la fiabilité de son service étaient des valeurs sûres

aujourd’hui ce n’est plus suffisant pour se démarquer. Les marques doivent évoluer face à un public

ultra-opportuniste, moins fidèle, qui ne fait confiance qu’à ce qu’il ressent et partage. Les marques

ne peuvent plus s’en tenir à une simple image idéalisée pour susciter le désir. La quête du « cool » ne

s’arrête pas à une manière de communiquer mais à une vision, des valeurs et un comportement

partagés à l’intérieur et en-dehors de l’entreprise. L’idée est d’être unique, d’avoir son propre style,

de représenter, quelque soit le domaine, une élite à laquelle nous aspirons.

Alexandre Galerne

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

6 comments

  • Thejackielou

    trop cool cet article !

    Répondre
  • Joh

    cool!

    Répondre
  • removalist quotes

    Your mode of describing the whole thing in this paragraph is in fact nice, every one be able to without difficulty know it, Thanks a lot.|

    Répondre
  • sydney removalist

    I simply couldn’t leave your website before suggesting that I extremely loved the usual info an individual supply to your guests? Is going to be back incessantly in order to inspect new posts|

    Répondre
  • E Mondriet

    Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet / June.fr

    Répondre
  • Noell

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

    Répondre

Leave a comment